Accueil du site > 2> Nos PARTENAIRES et leurs PROJETS > B - Des nouvelles des projets > * La CODER à Cinco Pinos, Nicaragua > « La santé par les plantes » à Cinco Pinos, Nicaragua

« La santé par les plantes » à Cinco Pinos, Nicaragua

Projet de 640 € versés par Demains en avril 2004

mardi 29 juin 2004

1) La ‘médecine par les plantes’ est un programme en exercice à Cinco Pinos, sous la responsabilité de CODER, depuis 5 ou 6 ans. Il avait, dès le début, les mêmes objectifs qu’aujourd’hui
- promouvoir dans les communautés les savoirs et traditions sur l’utilisation des plantes.
- répondre aux besoins de la population quant à la lutte contre des maladies très communes : affections respiratoires, diarrhée, maladies de peau (furoncles, etc…), sans recourir aux coûteux médicaments de pharmacie.

2) Ce programme a été d’abord financé par une association canadienne. Puis la CODER a eu recours à des dons divers. En 2000, lors du voyage en France de Tacho, alors président de CODER, des projets ont été présentés à plusieurs associations. La partie ‘Santé par les plantes’ était formulée ainsi « Nous voulons donner à ce projet en exercice une plus grande technicité et une couverture plus ample. A cet effet, nous devons assurer
- l’achat de matériel (flacons obscurs, appareil pour sécher les plantes, etc…)
- la culture de plantes médicinales
- l’analyse de la qualité, dans un laboratoire du Ministère de la Santé
- l’équipement d’une petite pharmacie (dans la mesure de l’autorisation)
- une conscientisation et formation de la population au moyen de réunions et ateliers
- la formation des animatrices à l’école d’Esteli. » CODER présente aujourd’hui un budget prévisionnel réduit et pour un an. Mais le programme ne se terminera pas au bout de cette année. Il faudra suivre l’évolution sur plusieurs années.

3) Quelles plantes ?

Pour l’année juillet 2003/2004, le projet est couplé avec le projet rentabilisation des ‘patios’(petites cours des maisons). Cela consiste à favoriser la plantation d’arbres fruitiers et la culture de légumes et de plantes médicinales. Les familles qui ont accepté le ‘projet patios’ sont celles qui font partie, par un de leurs membres, des deux groupes d’ateliers ‘Santé par les plantes’.

Les plantes cultivées sont celles de la région, la menthe, le plantain, la rue, la citronnelle et une grande quantité d’autres.

4) Quels médicaments ?

Les médicaments préparés sont des pommades, des savons, des tisanes, etc… Plusieurs nécessitent une matière première à acheter, comme l’alcool, la vaseline…

Les personnes qui se forment ne font pas que ‘cuisiner’ des produits. Elles reçoivent naturellement une information sur les maladies à traiter, la prévention, etc… et les recommandations indispensables pour qu’elles n’excèdent pas leurs compétences.

La relation avec le Centre de Santé est bonne.

5) A quoi servent les médicaments ?

Chaque hameau (il y en a 15) a au moins un membre qui appartient à l’un des deux groupes de formation. Le rôle de cette personne est de conseiller son entourage et d’offrir à ceux qui en ont besoin les médicaments élaborés. Elle doit aussi promouvoir la culture et l’usage simple des plantes dans les familles du hameau ainsi que les notions de base d’hygiène.

Il n’y a pas pour le moment, bien que ce soit un objectif de la CODER, de commercialisation.

Ce projet est agent d’éducation et de solidarité.

P.-S.

Texte rédigé par Chantal Gourdon en mars 2004.