Accueil du site > 3> Notre ACTIVITE en France > Agomayi

DEMAINS invite ECHOPPE à Bouchemaine

Agomayi

Assistance nombreuse à la projection du film de J. P. Gislard

vendredi 16 novembre 2018

Ce dimanche 11 novembre, plus de 100 personnes ont rempli la salle de Bouchemaine pour assister à la projection du film Agomayi, en présence de son réalisateur Jean-Paul Gislard et de l’association , dont les projets au Togo sont le sujet du film.

C’est un beau documentaire que nous avons pu voir. Jean-Paul Gislard a sillonné le Togo pendant 11 jours à la rencontre des femmes des villes et des petits paysans soutenus par l’association ECHOPPE. Il en ressort un film fort et didactique. Amoureux de l’Afrique, il nous transporte au plus près de la réalité des situations et nous transmet au mieux la vitalité des personnes. Plus qu’un beau documentaire sur les conditions de vie difficiles en Afrique et sur la manière de s’en sortir, c’est une lucarne qui s’ouvre sur des personnes lumineuses qui se redressent, se mobilisent dans la solidarité et que personne ne médiatise.

« Ne wo mayioa Ago mayi  »

Résonnant de la devise des milliers de « femmes d’Echoppe » déterminées et joyeuses « Ne wo mayioa Ago mayi » (si tu ne veux pas avancer laisse-moi passer) ce film porte un double message d’espérance : là-bas aussi en Afrique, les choses bougent pour construire l’avenir et la solidarité reste le meilleur ferment de l’humanité.

Lors du débat qui a suivi la projection, Jean-Paul Gislard et Rémi Augu (Echoppe) ont répondu aux questions à la fois sur les conditions de réalisation du film et sur les actions d’Echoppe au Togo.

Cette séance a permis de récolter des soutiens qui iront pour partie à Echoppe et pour partie à DEMAINS. Pour DEMAINS, cela a été l’occasion de montrer que les approches du développement, qui posent comme premier principe que ce sont les populations concernées qui sont responsables des choix à effectuer, sont partagées par d’autres associations dans des contextes géographiques et culturels différents.

Un très merci à Jean-Paul Gislard, qui nous a permis gracieusement de montrer ce film, et à la municipalité de Bouchemaine pour la mise à disposition de la salle, et à tous les spectateurs.