Accueil du site > 3> Notre ACTIVITE en France > L’AG des 10 ans de DEMAINS

L’AG des 10 ans de DEMAINS

mercredi 12 juin 2013

La dizième assemblée générale de DEMAINS s’est tenue à Montbouy, le samedi 8 juin 2013. Le compte-rendu de cette réunion et le relevé des principales décisions sont en cours de rédaction et seront mis en ligne bientôt.

Cette rencontre a été également l’occasion de moments festifs, et vous pouvez voir ci-dessous les membres présents rassemblés autour du « gâteau d’anniversaire ».

A cette occasion , Hélène a dit un texte pour évoquer les moments les plus marquants de l’association, moments de rencontres, de travail et plus encore d’amitié.

Mes 10 années avec Demains

Au soleil sur les marches de la Combe. Trampoline, Demains, Trampoline, Trampoline. Le Trampoline a bien failli l’emporter et nous propulser vers l’avenir. Mais non, Demains, Demains et c’est ce petit « s » à la fin qui fera la différence. Ça sera Demains comme deux mains qui se tendent ou deux mains qui s’enlacent. Ce seront des lendemains de solidarité et de partenariat. Des lendemains d’amitié.

Ce sera Demains en Préfecture et Françoise pour la conduire puis Catherine.

Au soleil sur ces marches qui nous verront bien d’autres fois. Grâce à la formidable hospitalité de la famille de Boisset. Et la Combe qui deviendra très vite Le Château de ma mère. Ça n’est pas du Pagnol. Mais une très belle histoire d’amitié et d’engagement

Convivialité, randonnées, barbecue, guitare et chant. Petits déjeuners et la traditionnelle brioche vendéenne des familles L’énorme poêle à bois, la choucroute maison. Et les fraises de Michel et Anne. Les dégustations ou visites de cave. Quelques frayeurs avec Louis-Marie bien malade. Des concerts, Pravin, Christophe. Les réunions de travail tout de même, on est là pour ça.

Mais on en revient toujours à ces deux mains qui fraternisent. Et à l’amitié.

L’amitié qui construit, qui fructifie. L’amitié avec Flora et Francisco. Le regard pour pallier l’absence de langue commune. Mais quelle richesse humaine. Mettre des visages sur ce nom CODER qui fascine. Sur cette solidarité de Cinco-Pinos.

Mais le visage, la voix et surtout les mots de Coder. Chantal bien sûr. et un adieu en septembre... Une petite croix du Nica pour ultime cadeau. Toujours dans notre salon. Colorée mais discrète et pourtant bien présente. Comme un rappel de cette vie donnée aux plus petits. Et cette exigence de l’amour.

L’amitié avec Peter Daniel. D’années en années, en anglais évidemment. Jeux de Garum, jeux de quilles finlandaises. Les jeux et les repas, toujours cette convivialité qui permet ensuite de se faire confiance. De s’apprécier, d’avancer ensemble. Main dans la main, tiens, les 2 mains. De travailler pour les Dalits, pour les enfants de Katukapalli. Pour Darsi.

Avec tous. La confiance au cœur des relations.

Mais il y aura aussi Auvers-sur-Oise. Et une chambre partagée avec Louise au centre équestre. Les grandes tablées chez Anne et André.

Il y aura le légendaire accueil des angevins et bouchemainois. Catherine, Jean-Pierre, Marie-Thé, Louis-Marie. Les contes d’Alain et le pain de Marie-France. La grande maison de Marie et de Jean-Marc. Les chansons et les groupes de musique. Marie-Claude élue meilleure vendeuse de billets de théâtre. Les blagues de José et toujours le rire de Claudine. Mais comment n’oublier personne ?

Il y aura la chaleur et la gentillesse de Françoise et Dominique à Gif. Le Qi-gong de Noëlle pour commencer la journée. Et la bonne humeur de Michel. Balades, visites et toujours en chanson. Les échanges de recettes de cuisine. Et le travail évidemment.

Il y aura le lancement du Petit Journal. Quelques pages. Comme un trait d’union.

Il y aura ce CA, accueillis comme des princes au Vésinet chez André et Catherine.

Au fil de ces 10 années. Il y aura des liens qui se tissent. Ou se resserrent. De petits arrêts des uns et des autres à la maison. Sur le chemin des vacances. Michel et Anne. Hélène, André et Cécile. Tout un après-midi à chanter avec Aubierge.

10 ans pour Demains. Il fallait bien ce petit « s ». Pour tout ce que l’on a construit ensemble. Il fallait bien ce « s ». Pour toute cette confiance. Au delà des océans et des frontières. Pour que nos amis du Nica et de l’Inde soient vraiment des partenaires. Pour que solidarité et amitié soient vraiment nos raisons d’être.

10 ans pour Demains. C’est un bel anniversaire !

Hélène Sauvage