Accueil du site > 2> Nos PARTENAIRES et leurs PROJETS > B - Des nouvelles des projets > * La CODER à Cinco Pinos, Nicaragua > Cinco Pinos en bref

Cinco Pinos en bref

mercredi 11 février 2004,

Le village de Cinco Pinos au NICARAGUA

Cinco Pinos est un village de montagne situé à la frontière du Honduras. Il dépend du district de Chinandega, ville située à 80 kms. La population compte 7500 habitants répartis entre un bourg central de 1500 habitants et 14 hameaux autour du bourg. ‘ Los Araditos’ est l’un de ces hameaux avec ses 70 familles.

Presque tous les habitants sont des paysans mais 55 % d’entre eux n’ont pas de terres et louent leurs services à d’autres. L’agriculture est ici très pauvre car peu de terres sont cultivables : des cailloux, une érosion forte, des pentes à 40 % et des pluies tropicales qui ravagent tout. Les femmes organisent des petits artisanats comme le tissage des aiguilles de pin ainsi que des petits commerces.

Une grande partie des enfants n’est pas scolarisée et encore davantage au-delà des classes primaires du fait de la pauvreté des familles. L’habitat est surpeuplé (parfois jusqu’à 25 sous un même toit).

Le problème majeur est celui de l’eau : il n’y a pas d’eau courante sauf dans le bourg. Il n’y a pas non plus de système de récupération des eaux pluviales et usées.

En novembre 1998, le cyclone Mitch a dévasté tout sur son passage, cultures, maisons, écoles, routes et ponts. Il a fait 6 morts et de nombreux blessés. Certes des dons sont arrivés venant d’associations solidaires de France ou d’ailleurs, des maisons ont été reconstruites, des ponts refaits… mais certaines infrastructures sont toujours en ruines, ainsi l’école de ‘Los Araditos’.

Plusieurs institutions existent comme la mairie, la police, le centre de santé mais nous pouvons souligner qu’il n’a pas de bureau de poste. Des associations nicaraguayennes sont présentes aussi à Cinco Pinos, organisations paysannes comme UNAG et Garmendia et une coopérative privée de crédit. La CODER (association locale de développement) s’est créée dès 1985 et a obtenu son statut légal en 1995. Actions de la CODER :
-  amélioration des conditions de vie (maisons, latrines, puits)
-  travail dans l’éducation (écoles, classes maternelles, cantines)
-  santé (médecine par les plantes)
-  domaine productif (micro-crédits pour les paysans)
-  lutte contre l’érosion
-  formation et assistance technique